La Marotte - Toutes les cultures, à la folie !

Pour plus d'information, contactez-nous !
vous êtes ici : Accueil du site > Théâtre > Moi et eux... Eux et moi....
Lettre d'information

Toutes nos actualitésACTUALITES

31 / 08 / 2018

Reflexions et circonvolutions....

La saison 2017-2018 se termine et s’ouvre maintenant la saison 2018-2019
Lire la suite
27 / 08 / 2018

Comment nous faire venir dans votre ville ?

27 / 08 / 2018

Histoire de la compagnie LA MAROTTE

Créée en 2005 par Anne Durand (metteur en scène et comédienne) avec une volonté, d’aller vers les autres, d’apporter des réflexions en faisant découvrir des auteurs et des textes ainsi que d’ouvrir en grand les portes du Théâtre, la compagnie La Marotte n’a cessé d’être en création !
Lire la suite
04 / 03 / 2018

LA PETIT ROI VENTRU

Il a de l’ambition ce petit roi, beaucoup d’ambition. Assez pour que, très longtemps après son règne, sa réputation soit parvenue jusqu’à Anne Durand, qu’elle apprenne son histoire et qu’elle vous la raconte sur la scène du Théâtre le FUNAMBULE MONTMARTRE jusqu’au 2 septembre 2018, puis dans toute la France.

Cette première pièce de la Marotte pour tous les enfants de 4 à 104 ans est à l’affiche depuis le 3 Février et rencontre un grand sucés auprès du jeune public et de ses parents. Nous vous y attendons nombreux.

Plus d’informations en rubrique théâtre


Lire la suite
RSSFil RSS de la rubrique Théâtre

Théâtre

{ Théâtre }

Moi et eux... Eux et moi....

Tomber amoureuse...

C’est une relation étrange que celle du comédien avec ses personnages...

Que c’est étrange cet état fusionnel dans lequel on entre quand on rencontre un personnage. Qu’il soit sympathique ou non, on l’aime. Nous n’avons pas le choix d’ailleurs, il faut aimer son personnage, sinon, comment le jouer ? Comment le défendre ? Comment trouve sa vérité ?...

La frontière est fine, très fine entre soi-même et le personnage que nous interprétons. Il faut chercher au fond de soi, chercher sa folie, casser les codes de bienséance avec les autres, les codes sociaux auxquels nous sommes habitués pour oser dépasser ses limites, ses peurs... Oser dire des choses sur scène, face aux autres, que nous n’oserions jamais dire dans "la vraie vie".

Pour cela, il faut se sentir en confort, que le personnage que nous interprétons, bon ou mauvais, soit une sorte de refuge qui nous permet, justement, de dépasser ces limites. Ainsi, naturellement, nous construisons un couple avec notre personnage. Parce que, quel est le meilleur refuge que le couple ?

Pour faire ce couple, il n’y a pas le choix, il n’y a pas d’autre recette : il faut aimer l’autre. Comment arriver à aimer Harpagon, Henry VI, Arsinoé, Phèdre... Il faut chercher leurs histoires, pourquoi sont-ils comme ça ? Il faut trouver dans le texte des indices qui vont nous mettre sur la piste et ainsi, pouvoir leur inventer un passé (si l’auteur ne l’a pas déjà fait). Mais à force de se renseigner, de chercher... Comme pour un amoureux, on finit par l’aimer, par l’excuser, arrondir les angles....

J’ai aimé tous les personnages que j’ai eu la chance de jouer, le la folle obsédée par Dom Juan au petit Calas perdu face à Voltaire en passant par le marchand de saucisses ou, justement, Phèdre qui avait le don de m’énerver fortement avant que je la connaisse mieux.

Parfois la relation fut difficile, avec des rejets de l’une ou de l’autre, parfois elle fut fusionnelle, mais une chose est certaine, je suis impatiente de rencontrer mon prochain amoureux !!!